La Liberté

Sexualité conjugale: l’envers du décor

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Curieusement, selon Jean-Claude Kaufmann, il est plus facile pour les femmes d’exprimer un refus à un homme étranger qu’à leur partenaire au long cours. © Neonbrand/Unsplash
Curieusement, selon Jean-Claude Kaufmann, il est plus facile pour les femmes d’exprimer un refus à un homme étranger qu’à leur partenaire au long cours. © Neonbrand/Unsplash
Partager cet article sur:
15.06.2020

L’enquête de Jean-Claude Kaufmann débusque chez les femmes beaucoup de relations non consenties

Véronique Châtel

Sociologie » Si l’on en juge par les articles «sexo» régulièrement publiés dans la presse magazine, en particulier féminine, c’est la routine qui serait l’ennemi de l’intimité conjugale. Pour vivre une sexualité harmonieuse au long cours, il suffirait d’élargir son répertoire de positions et de s’équiper d’accessoires coquins. Et si c’était plus compliqué que cela? Le sociologue Jean-Claude Kaufmann, observateur du couple depuis quelques décennies (en témoignent les titres de ses enquêtes passées Premier matin: comment naît une histoire d’amour, Agacements. Petites guerres du couple, Un lit pour deux, etc.), s’est lancé dans l’exploration de cette zone grise du couple: son intimité sexuelle. Ses conclusions pointent un non-dit difficilement imaginable dans notre sociét&e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00