La Liberté

Trois ans de recherche en trois minutes

Noëmie Mermet-Joret, docteur en neurosciences, capable d’interpréter l’activité électrique des neurones. © Charly Rappo
Noëmie Mermet-Joret, docteur en neurosciences, capable d’interpréter l’activité électrique des neurones. © Charly Rappo
17.10.2019

Noëmie Mermet-Joret avait remporté la première finale internationale de Ma thèse en 180 secondes

Jean Ammann

Sciences » Accrochez-vous, accrochez-vous bien fort: «Nous nous sommes d’abord intéressés à une population très particulière d’interneurones de la couche IIi, qui expriment l’isoforme gamma de la protéine kinase C (PKC-gamma). Au stade le plus précoce de notre étude (3 jours postnataux, P3), les interneurones PKC-gamma sont présents dans toutes les couches superficielles sauf, précisément, la couche IIi.»

« Je me suis entraînée en expliquant mon sujet de thèse à des non-initiés »

Noëmie Mermet-Joret

Ces quelques lignes sont tirées du résumé de la thèse de Noëmie Mermet-Joret, soutenue le 21 octobre 2016 à l’Université de Clermont-Ferrand 1. Une th&egr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00