La Liberté

Une pierre à laquelle il ne faut pas se frotter

Une pierre à laquelle il ne faut pas se frotter © Stefan Ansermet, Musée cantonal de géologie, Lausanne
Une pierre à laquelle il ne faut pas se frotter © Stefan Ansermet, Musée cantonal de géologie, Lausanne
08.08.2019

Les enfers des musées (4/6)

Cet été, La Liberté part à la découverte des objets que les musées ne veulent ou ne peuvent pas vous montrer. Ces «damnés des enfers» – une référence aux enfers bien réels des bibliothèques d’autrefois – ne sont pas toujours ceux que l’on pense. Volet numéro quatre avec de dangereux «cailloux».

Quand on pense «poison», on pense plantes et animaux, ciguë et crotale. Mais le monde minéral lui aussi a ses poisons, auxquels il vaut mieux ne pas trop se frotter. L’uranium (photo) fait partie de ces derniers et il est par conséquent fort peu probable qu’on vous en présente dans un musée. Et pourtant, il y en a dans les réserves. «La loi fédérale détermine qui peut conserver de l’uranium et dans quelles conditions. C&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00