La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Thomas Wiesel, couci-couça

C’est surtout sur les réseaux sociaux que Thomas Wiesel a existé ces derniers mois, loin des planches. Entretien avec un humoriste que certains jugent «trop politique».

Thomas Wiesel, devant le théâtre Boulimie à Lausanne © Jean-Bernard Sieber/ARC
Thomas Wiesel, devant le théâtre Boulimie à Lausanne © Jean-Bernard Sieber/ARC

Aurélie Lebreau

Publié le 28.05.2021

Temps de lecture estimé : 11 minutes

Partager cet article sur:

Il vient de retrouver la scène en catimini, le temps de deux dates au théâtre Boulimie à Lausanne, où il a présenté sa dernière création intitulée Ça va. Mais pour lui, ce n’est clairement pas encore la fête. «Depuis une année, on s’est réjoui si souvent à tort de retrouver la scène qu’avant d’avoir un pied dessus et une salle pleine devant moi, je ne prends plus rien pour acquis», lâche-t-il sur une terrasse lausannoise battue par le vent. La bise, la pluie, une vie culturelle qui redémarre à la vitesse d’un escargot alors que les saisons théâtrales, qui n’ont quasiment pas eu le temps d’exister, sont sur le point de s’achever: autant d’éléments qui laissent le trentenaire maussade.

«Certains m’ont avoué qu’ils ne s’info

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • «Le chemin de soi à soi peut prendre du temps»

    En amont de la Marche des fiertés romande qui a lieu ce week-end à Bulle, quatre membres fribourgeois de la communauté LGBTQIA+ évoquent leur vécu. Monique...
  • pictogramme abonné La Liberté Caisses à savons

    Sarzens » Les amateurs de sensations fortes pourront tester leurs bolides lors de la traditionnelle course de caisses à savons dans le village de Sarzens...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11