La Liberté

Merci d’utiliser un vocabulaire compréhensible par le public

Partager cet article sur:
18.02.2020

Le 7 février dans le courrier des lecteurs, j’ai pu lire quatre interventions concernant le BYOD (usage des ordinateurs en classe): trois d’entre elles venaient d’étudiants du Collège Saint-Michel et la dernière des cinq recteurs et directeurs des collèges fribourgeois.

Les trois premiers témoignages soulèvent chacun des questions claires et des inquiétudes d’actualité. Je tiens à remercier ces trois étudiants pour leur propos, la clarté et la lucidité avec laquelle ils expliquent leurs positions sur ce sujet. Je suis le père d’une étudiante du Collège Saint-Michel de première année et j’avoue que le coût engendré par l’ordinateur personnel de ma fille est un souci concret. Sa santé et celle de tous les élèves en sont un également.

Tout le monde se met d’accord pour dire que nos «jeunes» passent trop de temps derrière des écrans et le super projet est de les obliger à venir chacun avec leur ordinateur en classe?

Voici maintenant un extrait de la lettre des cinq recteurs et directeurs: «Les postures se superposent chez les opposants et troublent la controverse: sentinelles de l’humanisme face à la déferlante technophile et mercantile?»

Madame et Messieurs les dirigeants, prenez exemple sur vos étudiants et lorsque vous répondrez à leurs questions, utilisez des mots destinés au peuple, et pas des discours sans queue ni tête dignes de politiciens!

Stefan Andersen, Fribourg

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00