La Liberté

Mon enfant aime être nu, que faire?

Expliquer la pudeur à un enfant: une tâche pas toujours facile. © DR
Expliquer la pudeur à un enfant: une tâche pas toujours facile. © DR
08.08.2016

«Notre fils de 3 ans adore courir tout nu dans la maison. Il s’arrête devant nous et rigole beaucoup en jouant avec son corps. Nous avons réagi avec humour et l’avons laissé faire, jusqu’au jour où des invités ont assisté à la scène». Embarrassés, ces parents veulent cadrer ces comportements. Mais comment?

Nous voyons que l’enfant prend du plaisir à se montrer tout nu. A 3 ans, il sait qu’il est un petit garçon et il est fier de l’avoir découvert. Il trouve amusant de le montrer aux autres, à sa famille proche et aussi aux personnes moins ou pas connues. «C’est vrai, ma fille de 4 ans l’a aussi expérimenté lorsque nous étions à la piscine. Nous nous changions dans les vestiaires et elle est sortie toute nue faire un tour sur la pelouse. J’étais vraiment gênée.» L’enfant se sent beau «au complet» et il nous le montre. Il a besoin d’être reconnu dans son intégralité : «Tu es beau mon fils, tu es belle ma fille, ton corps est magnifique.»

En même temps, l’enfant doit apprendre qu’il existe des contextes où ce comportement est approprié et sans conséquences (par exemple dans le cadre intime de la famille proche) et que parfois, ce «jeu» génère un malaise. Il est alors important d’intervenir en posant un cadre: «j’aimerais que tu t’habilles parce que ton comportement gêne les autres.»

L'adulte doit agir avec cohérence

«Même chez moi, je ne suis pas d’accord que mes enfants se promènent tout nus dans l’appartement, parce que ça me dérange.» Pour que le message puisse passer auprès de l’enfant, l’adulte doit agir en cohérence avec ce qu’il ressent et ce qu’il pense. Lorsque ce comportement est dérangeant, on peut trouver des alternatives pour que l’enfant puisse faire l’expérience de la nudité : «si tu en as envie, tu peux rester tout nu dans la salle de bain ou dans ta chambre.»

De cette manière l’enfant pourra découvrir ce qui est permis et ce qui ne l’est pas, ce qui est de l’ordre du privé ou du public. «A la maison, avec ses proches, on peut se montrer nu, lorsque l’on est d’accord et que l’on ne dérange pas les autres. A l’extérieur, on ne se promène pas nu, personne ne le fait, c’est une règle ferme de la vie en société.»

En matière de sexualité, il existe des interdits et des limites qui permettent à l’enfant de se situer et de se socialiser.

>> Ces histoires sont des « séquences » extraites des rencontres que l’Education Familiale organise dans le canton. Elles traitent des compétences éducatives des parents.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00