La Liberté

Non à ces nouvelles taxes!

Partager cet article sur:
15.05.2021

Le fardeau actuel sur la population et nos entreprises est déjà lourd à porter en cette période de crise. La nouvelle loi sur le CO2 a surtout une conséquence: renchérir la consommation d’énergie, notamment en ce qui concerne la mobilité.

Or, une grande partie de la population n’a d’autre choix que d’utiliser un véhicule dans la vie quotidienne. Pour beaucoup, le simple fait de pouvoir partir en vacances est devenu un luxe difficilement accessible. Alourdir d’un fardeau financier de 1000 francs par année une famille de quatre personnes par une augmentation des prix, qu’elles ne pourront éviter, pèsera et creusera de facto les inégalités.

Beaucoup de nos entreprises n’ont d’autre alternative que l’utilisation d’énergie pour pouvoir fonctionner. Alourdir leurs frais et charges d’exploitation aura pour effet une augmentation des prix. Finalement, qui payera? Nous, la population.

De nouvelles taxes et interdictions n’apporteront aucune amélioration. La Suisse dispose déjà d’une bonne réglementation en matière de protection de l’environnement et du climat. Nous devons continuer à faire preuve de responsabilité environnementale. Soyons créatifs. Trouvons des stratégies sociales et durables pour continuer à réduire nos émissions de gaz.

Rappelons que selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le secteur énergétique suisse a la plus faible intensité de CO2 de tous les pays membres. Ces mesures seront coûteuses pour la population et nos entreprises. Relançons notre économie de façon qu’elle puisse contribuer de manière innovante à la protection du climat.

Je voterai non à la loi sur le CO2.

Karine Copparoni,

Romont

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00