La Liberté

Non, personne n’est inégal!

Partager cet article sur:
18.02.2021

Le 27 janvier, de nombreux exilés étaient renvoyés de force dans un vol spécial vers l’Ethiopie, un pays en proie à une violente guerre civile (LL du 12.2). Parmi les personnes renvoyées au péril de leur vie se trouvait Teklu, un jeune homme parlant parfaitement français qui vivait à Fribourg depuis plus de dix ans.

Arrêté par surprise comme un criminel deux jours avant son expulsion, il n’a pas pu faire valoir ses droits, n’a pas pu dire au revoir à ses proches, ni même pu récupérer ses affaires personnelles. Malgré de nombreuses interpellations, le Conseil d’Etat fribourgeois, Maurice Ropraz en tête, n’a eu aucun état d’âme face à ce vol de la honte, avant de s’en laver ouvertement les mains dans la presse.

Pour Teklu, cette expulsion indigne fait office de double peine après avoir été relégué durant des années dans le dégradant régime de l’aide d’urgence. Comme lui, près de 200 exilés vivent actuellement à Fribourg avec 10 francs par jour pour se nourrir, se vêtir ou encore se déplacer. Ils ont également l’interdiction de travailler, de se former ou même de faire du bénévolat. Le confinement, ils le vivent depuis des années, dans la marginalité et l’exclusion la plus totale.

Parce que les droits humains ne sont pas négociables, parce que la migration est avant tout une réalité sociale et parce que le canton de Fribourg, c’est aussi eux, nos autorités doivent urgemment s’atteler à la régularisation des personnes sans papier. Il s’agit de la seule solution réaliste et humaine. Personne n’est inégal!

Léo Tinguely, prés. JSF, candidat PS au Conseil Général, Fribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00