La Liberté

Paradigmes à changer

Partager cet article sur:
08.07.2020

Bien que la lourde condamnation des époux Fillon soit encore l’objet d’un recours (La Liberté du 30 juin), cette affaire ne manque pas de remettre en mémoire les scandales d’innombrables dirigeants malhonnêtes, survenus ces dernières décennies dans les sphères politico-financières, sans compter tous ceux des ecclésiastiques pédophiles qui mettent à mal l’Eglise.

L’Homo sapiens n’a sans doute pas beaucoup changé dans ses fondements moraux, et donc les menteurs, voleurs, violeurs et véreux de tout poil ne sont certainement ni plus ni moins nombreux qu’autrefois. Seule l’évolution extraordinaire des moyens médiatiques, ainsi que la libération des consciences qui en est l’un des heureux corollaires, nous a permis de mieux identifier cette catégorie d’individus probablement incompressible.

Il reste encore selon moi à changer quelques paradigmes dans l’éducation et la formation. A l’époque, on admettait plus ou moins tacitement un certain lien d’équivalence entre le niveau du grade ou de la responsabilité professionnelle, et celui de la moralité. Cela est évidemment faux, a priori. Les plus jeunes, moins aguerris et généralement dans une position de subordonnés, doivent en être bien informés.

René Bovet, Marly

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00