La Liberté

Pour les chœurs fribourgeois, sachons ouvrir nos cœurs!

Partager cet article sur:
14.07.2020

A la peine depuis plusieurs mois, nos choristes piaffent d’impatience pour reprendre le chemin des salles de répétition, des tribunes, des églises et des scènes. Mais ils et elles souhaitent pouvoir le faire en toute sécurité en respectant les directives sanitaires actuelles et à venir.

La crise semble partie pour durer encore plusieurs mois, mais un arrêt plus long de nos activités pourrait être préjudiciable pour l’avenir de nos chorales comme c’est déjà le cas pour plusieurs d’entre elles. Internet, Teams, Zoom et autres, ça va un moment, mais rien ne remplace le plaisir de se retrouver et de chanter ensemble.

Nos salles de répétition, parfois exiguës, situées dans les abris PC ou sous les combles des bâtiments paroissiaux, communaux ou dans les écoles ne sont pas toujours adaptées et ne permettent pas de respecter les normes de sécurité. Pour que nos activités perdurent, il est indispensable que l’Etat, les communes, les paroisses et pourquoi pas les entreprises fassent preuve de solidarité en mettant provisoirement à disposition de nos chœurs, sans tracasseries administratives et à des conditions avantageuses, les églises et/ou les salles adaptées.

Nous avons toutes et tous constaté que la solidarité, en cette période de crise, n’est pas seulement une affaire d’argent, mais aussi une question d’entraide. Si l’on veut que notre canton de blanches, de noires et de soupirs retrouve rapidement ses Lyoba, ses mélodies et ses messes chantées, il faut ouvrir nos salles et nos églises.

Hervé Bourrier,

vice-prés. Fédération

fribourgeoise des chorales

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00