La Liberté

Création mondiale sur un poème méconnu

11.01.2016

Courtepin • Deux chœurs ont donné samedi soir le «Stabat mater speciosa» de Gonzague Monney.

daniel fattore

Critique

Tout commence par un moment de lumière cristalline, comme la neige fraîchement tombée par un beau matin d’hiver. Tutoyant les aigus, les cordes de l’Orchestre de la ville de Bulle illuminent le prélude orchestral du «Stabat mater speciosa». Une pièce que son compositeur, Gonzague Monney, a dirigée en création mondiale samedi.

Face à lui se trouvent l’ensemble vocal Utopie et la Chanson du Lac. Enthousiaste, le public a répondu présent à ce concert des rois, occupant le moindre espace de l’église de Courtepin.

Gonzague Monney livre avec son «Stabat mater speciosa» une composition flatteuse pour l’auditeur, traversée d’instants d’emphase. Si certaines phrases, portées par les arpèges de la harpe, résonnent comme une comédie musicale, le compositeur fait alterner avec bonhe

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00