La Liberté

Le pharmacien roi du shopping

«En tant que commerçant, je porte beaucoup d'importance à l'image que je donne,» souligne le pharmacien. © Alain Wicht/La Liberté
«En tant que commerçant, je porte beaucoup d'importance à l'image que je donne,» souligne le pharmacien. © Alain Wicht/La Liberté
«Je suis un caméléon qui prend toutes les facettes et les couleurs,» expose Christian Bueche. © Alain Wicht/La Liberté
«Je suis un caméléon qui prend toutes les facettes et les couleurs,» expose Christian Bueche. © Alain Wicht/La Liberté
Le Broyard a le sourire facile. Il estime que soigner son apparence est une marque de respect vis-à-vis d’autrui. © Alain Wicht
Le Broyard a le sourire facile. Il estime que soigner son apparence est une marque de respect vis-à-vis d’autrui. © Alain Wicht
17.06.2015

Granges-près-Marnand • Christian Bueche est le premier Suisse à avoir participé à l’émission télévisée «Les rois du shopping» sur M6. Rencontre avec ce papa sportif de 49 ans.

Delphine Francey

Christian Bueche a le don de casser les vieux clichés. Ce pharmacien de Granges-Marnand, à la tête de dix-neuf employés et papa de Nicolas (23 ans), Rachel (21) et Lucas (16) adore faire du shopping. Bien plus que sa femme Danièle. Il lui arrive carrément d’aller faire les boutiques en compagnie de sa fille qui dit «apprécier la carte de crédit de papa…». Alors, lorsqu’il a appris en février dernier que la chaîne française M6 lançait la première édition des «Rois du shopping» (voir ci-après), il n’a pas hésité une seule seconde à tenter sa chance en s’inscrivant.

Après une audition à Paris, il a été retenu parmi plus de 500 candidats. Au total, dix hommes divisés en deux volées ont participé à l’enregistrement en avril. Christian Bueche est le premier Suisse (homme et femme confondus) à prendre part à l’émission française. Il aura droit à son heure de gloire télévisuelle le 25 juin prochain, date de la diffusion de son jour de shopping dont le thème est «Ayez de l’allure en short ou en bermuda».

«Magnifique femme»

«J’ai vécu les cinq jours de tournage comme du pur bonheur. J’étais aussi très stressé. Malheureusement, je n’ai vu Cristina Cordula que quelques minutes. Une magnifique femme», confie le quadragénaire, qui à 49 ans est le candidat le plus âgé de sa volée. Tenu par le secret jusqu’à la diffusion du dernier épisode, Christian Bueche avoue tout de même qu’il a commis quelques erreurs lors de son shopping. «Je me suis inscrit à cette émission d’abord pour améliorer mon look. J’aime mettre des habits colorés, bariolés et moulants. Je suis un caméléon qui prend toutes les facettes et les couleurs. Mon style me correspond, je ne cherche pas à être à la mode», énumère celui qui aime porter des chaussures pointues pour rallonger ces petits pieds.

Emission futile

Malgré sa sensibilité et son perfectionnisme, il a apprécié cette expérience télévisée. «Les remarques des concurrents, qui m’ont jugé, peuvent être cassantes. J’ai aussi été charrié, car il semblerait que j’ai un accent suisse très marqué lorsque je suis stressé», explique-t-il l’air amusé. Son séjour parisien lui a au moins fait prendre conscience de la cherté des boutiques pour hommes dans la capitale française.

Christian Bueche admet que les «Rois du shopping» peut paraître futile. «Mais l’émission se veut didactique en donnant des conseils aux hommes sur leur look. En tant que commerçant, je porte beaucoup d’importance à l’image que je donne. Soigner mon apparence est une marque de respect», estime ce sportif qui entretient son physique d’athlète en courant des marathons et en animant des cours de gym dans son village.

Dans son dressing, dont les deux tiers sont tout de même occupés par Madame, on trouve des habits de sport, mais aussi de nombreux vêtements de marque. Comme ce pull brun rayé avec un tissu transparent sur les côtés. «Je n’ose pas le mettre au travail de peur de choquer mes clients. Mais je l’aime bien car on voit à travers le tatouage tribal que je porte sur les côtes», précise-t-il en soulevant son pull.

Le Vaudois affirme entrer dans une boutique une fois par mois sans budget précis. «J’aime les pièces uniques. Je suis capable de dépenser 400 francs en un jour. Mais je préfère la qualité à la quantité», répète-t-il en avouant qu’il s’est acheté à Londres un manteau vendu 4000 francs. «J’avais fait le mauvais calcul de conversion…» Même s’il dit assumer son âge, il reconnaît qu’il porte des habits et des accessoires qui le rajeunissent. «Dans ma tête j’ai encore 30 ans», lâche-t-il rêveur.

*****

Trois heures à disposition

La chaîne française M6 a lancé il y a deux ans l’émission «Les reines du shopping», suivie par un million de téléspectateurs à chaque diffusion. Elle s’attaque désormais aux hommes en proposant du 15 au 19 juin et du 22 au 26 juin à 17 h 40 une version masculine baptisée «Les rois du shopping».

Le concept? Cinq candidats âgés entre 18 et 60 ans ont un jour attribué. Durant leur journée, ils disposent de trois heures pile pour s’habiller de la tête aux pieds (vêtements, chaussures, accessoires, coiffure et barbe). Leur look devra correspondre au thème dicté par la présentatrice de l’émission Cristina Cordula, ancienne mannequin brésilienne et styliste à ses heures. Deux choses leur sont imposées: le budget (450 euros) et la liste des magasins. Pendant le shopping du candidat du jour, les quatre concurrents assistent en direct depuis une pièce aux essayages et les commentent.

Cristina Cordula, de son côté, suit les shoppings depuis son bureau et distille ses conseils. Lorsque les trois heures se sont écoulées, le candidat rejoint les concurrents et défile devant eux. Il sera noté et jugé. Mais le résultat du classement dépendra du vote de Cristina Cordula. Le participant qui aura obtenu la meilleure moyenne sera élu «Roi du shopping» et remportera 1000 euros.

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00