La Liberté

Adapter la loi aux besoins des clients

Le Conseil d’Etat ne veut pas tout chambouler. Mais il est prêt à revoir les heures de fermeture des bars. © Alain Wicht-archives
Le Conseil d’Etat ne veut pas tout chambouler. Mais il est prêt à revoir les heures de fermeture des bars. © Alain Wicht-archives
10.07.2018

Le Conseil d’Etat est disposé à étudier l’opportunité d’étendre les horaires des bars de nuit

Patrick Pugin

Patentes »   Le Conseil d’Etat veut bien examiner l’opportunité d’étendre les horaires des bars après 3 h du matin et d’abolir la clause du besoin pour les restaurants de nuit. Il rejette par contre toute idée d’une refonte complète de la loi sur les établissements publics (LEPu). Car bien que vieille d’un quart de siècle, celle-ci a su s’adapter aux différentes évolutions de la société.

Le gouvernement invite donc le Grand Conseil à refuser la réduction du nombre de patentes relayée par une motion des libéraux-radicaux Johanna Gapany (Bulle) et Romain Collaud (Massonnens). Un instrument déposé dans la foulée de la fermeture du Rock Café, l’un des cinq établissements titulaires d’une patente F, permettant de rester ouvert jusqu’à 6 heures

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00