La Liberté

Aller à la Gouglera? Plutôt disparaître

Le Centre d’accueil pour requérants d’asile de la Gouglera fonctionne en «phase pilote» depuis le mois d’avril. Et il est loin d’être bondé. © Charles Ellena
Le Centre d’accueil pour requérants d’asile de la Gouglera fonctionne en «phase pilote» depuis le mois d’avril. Et il est loin d’être bondé. © Charles Ellena
21.08.2018

Des dizaines de requérants d’asile qui auraient dû rejoindre Chevrilles ne sont jamais arrivés en Singine

Marc-Roland Zoellig

Migration » Depuis le début du mois d’avril, la Confédération a perdu la trace de plusieurs dizaines de requérants d’asile qui avaient été envoyés au centre d’accueil de la Gouglera, à Chevrilles. Ces personnes ne sont jamais arrivées en Singine, optant pour la clandestinité plutôt que d’attendre la fin de leurs procédures d’asile. Beaucoup devaient se douter que celles-ci s’achèveraient très probablement par des décisions négatives. Sur les quelque 120 requérants qui auraient dû rejoindre Chevrilles, près des deux tiers n’ont plus donné signe de vie, admet Emmanuelle Jacquet von Sury, porte-parole du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM).

Le centre fédéral pour requérants d’asile de la Gouglera a ouvert ses portes le 1er avril dernier. Il fait par

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00