La Liberté

Apiculteurs singinois piqués au vif

Par précaution afin d’éviter les contaminations par la loque européenne, des colonies saines ont dû être détruites. Une mesure qui passe mal auprès des apiculteurs singinois. © Charly Rappo
Par précaution afin d’éviter les contaminations par la loque européenne, des colonies saines ont dû être détruites. Une mesure qui passe mal auprès des apiculteurs singinois. © Charly Rappo
23.06.2017

Menacées par une pathologie, les colonies d’abeilles singinoises sont au cœur d’une polémique

Marc-Roland Zoellig

Nature »   La loque européenne a fait sa réapparition en Singine. Sept foyers de cette maladie s’attaquant au couvain d’abeilles y ont été identifiés à ce jour et la région voisine du canton de Berne a déjà comptabilisé près d’une septantaine de cas. Une cellule de lutte a été mise en place par le Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV). Environ vingt colonies – sur les quelque 2400 que compte le district alémanique – ont dû être détruites conformément aux directives fédérales, a communiqué hier la Direction des institutions, de l’agriculture et des forêts (DIAF).

La veille, sa cheffe Marie Garnier avait reçu une lettre ouverte de la part du comité de la Société singinoise d’apiculture. Les signataires de cette missive également envoyée à la députation singinoise du Grand Conseil y dénoncent les méthodes, qu’ils jugent dictatoriales, des inspecteurs du SAAV. Ils y affirment aussi que des colonies saines ont été détruites par ces collaborateurs in

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00