La Liberté

Baisse des rentes contestée

08.11.2018

Retraites » Le Syndicat des services publics (SSP) demande, dans une pétition, au Conseil communal de Fribourg d’entrer en négociation sur la caisse de pension.

Plus de 300 des 600 employés de la ville de Fribourg l’ont signée. Quelques heures après une conférence de presse en présence de quatre employés de la ville hier, le SSP, accompagné d’une centaine de personnes, a remis au Conseil communal la pétition concernant la réforme de la Caisse de prévoyance du personnel de la ville (CPPVF). Il demande que des négociations avec les organisations du personnel soient ouvertes, que l’exécutif revoie sa copie sur le projet de révision et que son entrée en vigueur soit reportée à 2021.

«Cette révision aura de graves conséquences pour les employés qui verront fondre leur rente de 300 à 500 francs par mois. Or nous sommes face à un mur. Le syndic Thierry Steiert, également président de la CPPVF, refuse de négocier au motif que le projet a été développé avec le comité de la cais

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00