La Liberté

Beat Vonlanthen: «Je suis prêt à en découdre»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En cas d'élection au Conseil des Etats, Beat Vonlanthen cumulerait ce mandat fédéral avec sa fonction au Conseil d'Etat fribourgeois. © Corinne Aeberhard
En cas d'élection au Conseil des Etats, Beat Vonlanthen cumulerait ce mandat fédéral avec sa fonction au Conseil d'Etat fribourgeois. © Corinne Aeberhard
Partager cet article sur:
19.10.2015

Conseil des Etats • Avec 34'365 suffrages, le candidat PDC obtient la seconde place dans la course au siège de sénateur. Il se dit «confiant» si un deuxième tour devait avoir lieu. Sur le plan général, il redoute la poussée de l'UDC.

Claude-Alain Gaillet

«Je suis très satisfait et heureux. Je n’avais pas fixé d’objectifs chiffrés mais je visais la deuxième position. Je pensais que Christian Levrat aurait passé au premier tour.» Pour le directeur de l’Economie et de l’emploi, le classement de ce premier tour traduit la volonté du peuple fribourgeois de reconduire la formule magique. «En me donnant ses voix, il a aussi reconnu mon expérience au Conseil d’Etat.»

Beat Vonlanthen ne craint pas un second tour. «Je suis confiant. Un deuxième tour pourrait amener plus de volume au débat public. En tout cas, je suis prêt à en découdre, et même avec enthousiasme.»

Toutefois, en analysant les écarts, le Singinois pense que ses poursuivants jetteront l’éponge, vu la forte avance qu’il a sur eux. «En 2003, l’écart entre Alain Ber

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00