La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Buvettes de montagne et alpages fribourgeois tirent la langue

Les restaurants de montagne luttent aussi contre la canicule. Aux Mongerons, les clients amènent de l’eau

Chaque jour d’ouverture, Odile Pharisa et son mari Marcel doivent acheminer 200 litres d’eau à la buvette des Mongerons. © Lib/Alain Wicht
Chaque jour d’ouverture, Odile Pharisa et son mari Marcel doivent acheminer 200 litres d’eau à la buvette des Mongerons. © Lib/Alain Wicht

Photos Alain Wicht Textes Maud Tornare

Publié le 03.08.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Sécheresse » Dans la buvette des Mongerons, des macaronis de chalet mijotent sur un fourneau à bois. Les «mac», comme on les appelle ici, sont de loin le plat le plus demandé.

«J’en prépare 500 kg chaque saison», explique Odile Pharisa dans la petite cuisine où des bouteilles de vin et des boissons attendent dans un bassin désespérément vide. «Cela fait quinze jours qu’il n’y a plus une brique d’eau dans la source», explique Marcel Pharisa. Du jamais-vu en 22 ans, soit depuis que la famille Pharisa tient la buvette d’alpage, sise sur les hauts de Pringy.

Dans le canton, le manque chronique de précipitations contraint certains restaurants de montagne à s’adapter. Alors qu’un nouvel épisode caniculaire s’est installé, la recherche d’or bleu est le s

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11