La Liberté

«C’est l’injustice qui me révolte»

Michèle Roquancourt © André Bulliard
Michèle Roquancourt © André Bulliard
Antoinette Charrière © Charly Rappo
Antoinette Charrière © Charly Rappo
Ruth Lüthi © André Bulliard
Ruth Lüthi © André Bulliard
Micheline Aebischer Schwartz © Charly Rappo
Micheline Aebischer Schwartz © Charly Rappo
11.06.2019

Journaliste, femme au foyer, politicienne et institutrice, elles racontent leur 14 juin 1991. A quatre jours d’une nouvelle mobilisation, elles décrivent les ressorts de leur engagement dans la 1re grève féministe suisse

Projecteur sur le travail des ouvrières

Michèle Roquancourt » La journaliste choisit de décrire le quotidien de Hilda Birbaum, une ouvrière de la fabrique d’emballages Cafag SA.

Cinq heures du matin, le quotidien La Liberté commence à être distribué dans le canton et au-delà. Vendredi 14 juin 1991, le titre romand propose dans une double page de découvrir à quoi ressemble la journée «harassante» d’une ouvrière de la région: Hilda Birbaum, 59 ans. En ce jour de grève des femmes, organisée dix ans après l’inscription du principe d’égalité entre hommes et femmes dans la Constitution, les conditions de vie féminines sont au centre de l’attention médiatique.

La journaliste Michèle Roquancourt choisit alors de suivre cette habitante du Schoenberg employée &

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00