La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Catholiques en baisse dans le canton: «La question des abus sexuels domine dans les causes de départs»

En 2022, les catholiques ne représentaient plus que 54% de la population du canton de Fribourg, contre plus de 63% en 2010. C’est ce que montrent des chiffres publiés vendredi par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Réaction de l’évêque Charles Morerod.

Année après année, le nombre de catholiques baisse, dans le canton de Fribourg comme ailleurs en Suisse. © Charles Ellena/Alain Wicht
Année après année, le nombre de catholiques baisse, dans le canton de Fribourg comme ailleurs en Suisse. © Charles Ellena/Alain Wicht

Nicolas Maradan

Publié le 26.01.2024

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Selon des chiffres publiés vendredi par l’Office fédéral de la statistique (OFS), le nombre de catholiques continue de s’effriter dans le canton de Fribourg. Réaction de Charles Morerod, évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Le nombre de catholiques continue de diminuer dans le canton de Fribourg. Une baisse relativement lente, certes, mais qui semble inexorable. Comment l’interprétez-vous?

Charles Morerod: C’est un phénomène qui touche toute l’Europe du Nord-Ouest. Il y a des facteurs locaux et des facteurs plus profonds. Autrefois, les sociétés étaient davantage unifiées religieusement. En gros, si on était Fribourgeois, on était catholique. Si on était Genevois, on était plutôt protestant. Et si on était Norvégien, on était luthérien. Mais ce n’est plus le cas. Ces sociétés européennes sont devenues multiculturelles. Et la nécessité d’appartenir à une communauté religieuse selon une région donnée n’existe plus.

Les derniers chiffres de l’OFS couvren

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11