La Liberté

«Ce parallèle n’avait pas lieu d’être»

Le député socialiste David Bonny reconnaît «un faux pas commis sous le coup de l’émotion». © Aldo Ellena
Le député socialiste David Bonny reconnaît «un faux pas commis sous le coup de l’émotion». © Aldo Ellena
24.04.2018

Après une analogie entre les expérimentations animales et la Shoah, le socialiste David Bonny s’excuse

Igor Cardellini

Fribourg »   «Aujourd’hui, 73 ans après la fin des chambres à gaz d’Auschwitz, on gaze les singes pour des expériences animales.» Le parallèle, rappelant des tests réalisés pour le compte de l’industrie automobile allemande, a été fait samedi par le député socialiste David Bonny dans son intervention à la place Georges-Python. L’élu s’y était déplacé pour appuyer les 200 manifestants mobilisés contre l’expérimentation animale à l’Université de Fribourg sur des macaques auxquels de la cocaïne est administrée. Un «faux pas» qui interpelle quelques mois après la démission du conseiller national vert Jonas Fricker (AG), lequel avait usé d’une comparaison similaire. En marge de la manifestation, David Bonny affirmait qu’il

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00