La Liberté

Cent ans bien remplis

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
04.07.2020

Fribourg » C’est dans sa maison du Schoenberg que Hedwig Schneider a fêté ses 100 ans hier, demeure familiale depuis presque 50 ans. Mais avant de s’installer à Fribourg avec son mari Max Schneider, la désormais centenaire a vu du pays, comme le raconte sa brève biographie envoyée par la Chancellerie à l’occasion de son anniversaire. Née Hedwig Blatter le 3 juillet 1920 à Kienholz, sur la commune de Brienz, elle fait ses valises pour Lausanne après l’école obligatoire. Elle passe un an dans la capitale vaudoise, travaillant comme jeune fille au pair pour améliorer son français.

A 18 ans, elle franchit la Manche et gagne Londres où elle officie deux ans comme cuisinière. La Seconde Guerre mondiale la contraint à retourner en Suisse. Après un apprentissage de nourrice à Berne, elle travaille dans plusieurs familles avant de fonder la sienne. Epousant Max en 1946, Hedwig Schneider déménage encore, cette fois dans le quartier du Jura à Fribourg. Le couple accueille six enfants,

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00