La Liberté

Cent bougies pour Agnès Baumann

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
23.02.2021

Anniversaire » Agnès Baumann (photo DR) a soufflé vendredi ses cent bougies au home des Fauvettes à Montagny-la-Ville. Si elle a reçu le traditionnel cadeau des centenaires, elle n’a pas pu voir un membre du Gouvernement fribourgeois en raison de la crise sanitaire. Née en 1921 à Vallon dans une famille d’agriculteurs, Agnès Baumann est l’aînée d’une fratrie de sept enfants. A l’âge de 4 ans, elle a le malheur de perdre sa maman. Elle passe un brevet d’enseignement primaire mais hélas, en 1939, les postes sont rares. Elle aide donc notamment sa famille durant la Seconde Guerre mondiale.

La Broyarde épouse René Baumann en 1944 et s’installe à Rueyres-les-Prés où elle remplace le maître titulaire d’une classe, parti sous les drapeaux. Du mariage naissent quatre enfants. Hélas, la benjamine décède quelques heures après sa naissance.

Après avoir travaillé à la poste, elle prend sa retraite. Elle perd son mari en 2015 et reste seule dans sa maison de Rueyres-les-Prés jusqu’

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00