La Liberté

Comme d’habitude, ma chère maman!

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Comme d’habitude, ma chère maman!
Comme d’habitude, ma chère maman!
Partager cet article sur:
08.04.2020

Lettre à nos aînés

Ma chère maman,

Comme tant d’autres de ta génération et de ton âge, tu vis une drôle de période pas marrante du tout. Ton âge? Tu as eu huitante ans le 22 mars dernier. Et ça ne se voit pas, mais alors pas du tout, comme on te le fait souvent remarquer. Bon, ça c’est normal, c’est ainsi chez les filles Dubey! Emile le dit souvent et il a raison, mon petit papa.

Ces huitante printemps devaient avoir un goût de fête. Parce que ces huitante bougies, tu avais prévu de les souffler en famille, entourée de tes proches. Virus oblige, les réjouissances n’ont pas eu lieu. Le gros buffet de desserts que tu convoitais avec gourmandise est resté un doux rêve. Les accolades et les gros bisous aussi. Personne n’a trinqué. Sauf toi. Et tu n’as rien dit, fidèle à toi-même

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00