La Liberté

Compromis pour l’accès au dentiste

L’Etat devrait octroyer des prêts sans intérêts pour les personnes qui n’arrivent pas à faire face à une facture trop élevée. © Keystone
L’Etat devrait octroyer des prêts sans intérêts pour les personnes qui n’arrivent pas à faire face à une facture trop élevée. © Keystone
12.09.2018

Après le rejet de l’assurance pour les soins dentaires en votation, les députés veulent des aides ciblées

Sophie Dupont

Grand Conseil » Les députés ont tricoté un compromis avec des mesures ciblées pour éviter que les Vaudois renoncent au dentiste par peur de la facture. S’ils s’y sont cassé les dents en commission, les élus ont validé la proposition au plénum à la quasi-unanimité. Seule la gauche radicale a rejeté un texte qu’elle a qualifié d’«alibi».

La campagne de la votation sur l’assurance pour les soins dentaires portée par la gauche et refusée à 58% en mars dernier, avait révélé qu’une partie de la population évite les soins à cause de leurs coûts. La droite avait plaidé pour des aides ciblées, qu’elle a soutenues hier en votant pour la motion de la Vert’libérale Claire Richard. En échange, elle exige que le Conseil d’Etat abandonne la taxe sur les boissons sucrées. Cette mesure de financement des aides pour l’accès aux soins dentaires avait été présentée par Pierre-Yves Maillard comme contre-projet à l’initiative. Elle est désormais enterrée.

La proposition de Claire Richard de

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00