La Liberté

Conflit budgétaire sur la formation

Les entrepreneurs fribourgeois craignent que la formation devenue chère soit moins accessible. Cela pourrait accroître les risques d’accident sur les chantiers. © Alain Wicht-archives
Les entrepreneurs fribourgeois craignent que la formation devenue chère soit moins accessible. Cela pourrait accroître les risques d’accident sur les chantiers. © Alain Wicht-archives
09.07.2019

Le subventionnement de la formation continue fait l’objet de tractations en haut lieu. Prestataires inquiets

Marc-Roland Zoellig

Finances » Jean-Daniel Wicht est préoccupé. Le directeur de la Fédération fribourgeoise des entrepreneurs (FFE) a été convoqué fin mai dans les bureaux du Service de la formation professionnelle. «A cette occasion, j’ai appris que la Direction des finances avait exigé des coupes dans les subventions destinées à la formation continue», explique-t-il. Pour la FFE, qui forme chaque année entre 400 et 500 chefs d’équipe, machinistes, grutiers et ouvriers de la construction – ainsi que des apprentis maçons, qui ne sont pas concernés par ces tractations budgétaires –, le coup pourrait être rude.

1,5 mio: En francs, le montant que la FFE consacre à la formation professionnelle

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00