La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Des anges gardiens au bout du fil

Chargée de coordonner l’action des services d’urgence, la centrale sanitaire 144 fête ses vingt ans

Assise face à une forêt d'écran, constamment pendue au bout du fil, Catherine Rod reste imperturbable en toutes circonstances © Charly Rappo
Assise face à une forêt d'écran, constamment pendue au bout du fil, Catherine Rod reste imperturbable en toutes circonstances © Charly Rappo

Nicolas Maradan

Publié le 19.02.2019

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Reportage » Ils ne sont que des voix. «Et nous n’avons pas d’yeux, seulement des oreilles», sourit Manuela Spicher, cheffe de la centrale sanitaire 144. Dans l’anonymat d’un petit bureau situé au-dessus des urgences de l’Hôpital fribourgeois (HFR), avec vue sur les Préalpes, ils sont une vingtaine à sauver des vies tous les jours. Le standard d’alarme est né il y a vingt ans sur les hauts de Villars-sur-Glâne: jusqu’alors, c’étaient les services d’ambulances qui répondaient aux appels d’urgence. Aujourd’hui, la structure gère les services de secours dans six districts du canton de Fribourg (sauf la Broye, couverte par les Vaudois), dans la région d’Avenches-Vully ainsi que dans le canton du Jura.

Assise face à une forêt d’écrans, constamment pendue au bout du fil, Catherine Rod reste impertu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00