La Liberté

Des buvettes à gérer en famille

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La buvette d’alpage des Sattels, située au pied des Gastlosen à Bellegarde, ressemble un peu trop à un restaurant de plaine, selon la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions. © DR
La buvette d’alpage des Sattels, située au pied des Gastlosen à Bellegarde, ressemble un peu trop à un restaurant de plaine, selon la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions. © DR
Partager cet article sur:
08.04.2021

Le Tribunal cantonal se penchera sur la question des salariés engagés dans les buvettes d’alpage

Maud Tornare

Alpage » A la belle saison, elles sont le point de chute de nombreux randonneurs. Dans le canton comme ailleurs en Suisse, les buvettes d’alpage remportent toujours plus de succès. Pour assurer le service, certaines d’entre elles engagent du personnel au même titre que n’importe quel restaurant de plaine. Selon la loi, tenir une buvette d’alpage revient toutefois principalement à la famille de l’exploitant. La Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC) vient de le rappeler dans une récente décision. Le Tribunal cantonal devra prochainement statuer sur cette question qui n’avait jamais été abordée auparavant.

La question de l’emploi de salariés a été évoquée dans le cadre d’une décision rendue en début d’année par la DAEC concernant la buvette des Sattels

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00