La Liberté

Des chauves-souris à la place des obus

Bruno Clément inspecte le plafond de l'un des forts achetés par le Val-de-Charmey © Alain Wicht
Bruno Clément inspecte le plafond de l'un des forts achetés par le Val-de-Charmey © Alain Wicht
25.01.2019

A Charmey, deux forts militaires ont été aménagés pour accueillir ces petits mammifères volants. Visite

Maud Tornare

Nature » Lorsque les températures baissent et que les insectes viennent à manquer, les chauves-souris partent en quête d’endroits humides et à l’abri du gel pour passer l’hiver. Lieu d’hibernation par excellence, les grottes karstiques ne sont pas les seuls endroits susceptibles d’abriter les chiroptères durant la saison froide, d’octobre à avril.

Situés près du pont du Roc, à la sortie du village de Charmey, deux forts militaires ont été aménagés afin d’offrir un gîte hivernal à ces petits mammifères ailés dont plus de la moitié des trente espèces de Suisse sont menacées.

Métabolisme au ralenti

Construits durant la Seconde Guerre mondiale, ces anciens dépôts de munitions ont été vendus par Armasuisse à la commune de Val-de-Charmey, qui

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00