La Liberté

Des élèves en mal de perspectives

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
10.05.2021

Formation » La pandémie accentue les difficultés qu’ont certains jeunes à intégrer le marché du travail. Interpellé par un député, le Conseil d’Etat l’admet.

La situation sanitaire et économique entraîne un certain retard dans le processus de choix d’une voie de formation après le cycle d’orientation. Dans sa réponse aux inquiétudes du député centriste Daniel Bürdel (Planfayon), l’exécutif admet que la transition entre la scolarité et le monde professionnel est plus difficile en ce moment, spécialement pour les jeunes qui requièrent davantage de soutien.

De nombreuses associations professionnelles ont dû limiter la promotion de leur domaine d’activité ou l’organisation des stages. Mais indépendamment de la pandémie, les conseillers en orientation ont également de moins en moins de temps à consacrer à chaque élève. Il y a vingt ans, Fribourg comptait un conseiller en orientation pour 600 élèves du CO sous sa responsabilité. Ce ratio a augmenté au fil des années et attei

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00