La Liberté

Des feux bleus qui perdent la flamme

«Le métier bouge très vite, il faut régulièrement se mettre à niveau pour ne pas être largué», souligne Marc-Henri Nuoffer. © Alain Wicht
«Le métier bouge très vite, il faut régulièrement se mettre à niveau pour ne pas être largué», souligne Marc-Henri Nuoffer. © Alain Wicht
Des feux bleus qui perdent la flamme
Des feux bleus qui perdent la flamme
11.02.2019

Seulement 16% des ambulanciers sont âgés de 50 ans ou plus. Et souvent, une carrière dure moins de dix ans

Nicolas Maradan

Santé » Rares sont les ambulanciers à atteindre l’âge de la retraite. En effet, selon une étude de l’Observatoire suisse de la santé (Obsan) se rapportant à l’année 2016, seuls 16% des professionnels de la branche sont âgés de 50 ans ou plus (voir infographie ci-contre). A titre de comparaison, chez les médecins et le personnel soignant, cette tranche d’âge représente respectivement 36% et 31% des travailleurs recensés.

Ces derniers jours, les cinq services d’ambulances du canton de Fribourg étaient donc présents au Forum des métiers Start!, qui s’est terminé hier à Granges-Paccot (lire ci-après), dans le but de susciter de nouvelles vocations. Notamment chez les femmes, qui ne représentent que 30% du personnel.De plus, d’après une étude réalisée entre 2009 et 2013 par Esther Hagen, alors étudiante à la Haute Ecole spécialisée pour les métiers du sauvetage de Zurich, la carrière d’un ambulancier ne dure en moyenne que 8 à 9 ans. Et les diplômés persévérant au-delà de 20 ans

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00