La Liberté

Des patients sont obligés de patienter

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le Conseil d’Etat fribourgeois a décidé de suspendre les interventions non urgentes ou dont le report n’entraînerait pas d’effets dommageables durables pour la santé du patient. © Charly Rappo-archives
Le Conseil d’Etat fribourgeois a décidé de suspendre les interventions non urgentes ou dont le report n’entraînerait pas d’effets dommageables durables pour la santé du patient. © Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
10.11.2020

La suspension des opérations non urgentes imposée par le Covid-19 laisse des malades sur la touche

Nicolas Maradan

Santé » Fin octobre, face à la hausse massive du nombre d’hospitalisations dues au coronavirus, le Conseil d’Etat fribourgeois annonçait la suspension des interventions non urgentes ou dont le report n’entraînerait pas d’effets dommageables durables pour la santé du patient. Des dispositions similaires, qui concernent tant le domaine stationnaire que l’ambulatoire, ont d’ailleurs été prises dans d’autres cantons. Même si des exceptions sont possibles en fonction des capacités du système de santé, notamment grâce à une collaboration avec la Clinique générale Sainte-Anne et l’Hôpital Daler, cette décision laisse temporairement certains malades et blessés sur la touche.

Sarah*, une Broyarde dans la vingtaine, aurait dû être opérée en ce mois de novembre dans un canton voisin p

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00