La Liberté

Des travaux validés avec «naïveté»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Patrice Morand était, jusqu’à récemment, secrétaire de la société coopérative propriétaire de la Laiterie moderne. © Alain Wicht-archives
Patrice Morand était, jusqu’à récemment, secrétaire de la société coopérative propriétaire de la Laiterie moderne. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
28.05.2019

L’élu bullois Patrice Morand a reconnu ses erreurs dans les travaux illégaux de la Laiterie moderne

Guillaume Chillier

Bulle » «Travaux validés avec naïveté par le comité et le secrétaire», regrets, mais «aucun profit personnel» ou «aucune volonté de cacher quelque chose pour être hors la loi». Lundi soir, lors du Conseil général de la ville de Bulle, le conseiller communal Patrice Morand s’est exprimé pour la première fois en public sur l’affaire des travaux illégaux entrepris sur le bâtiment de la Laiterie moderne à Bulle il y a près de six mois. Une période où l’élu et ancien député est resté silencieux.

Face aux questions de la conseillère générale PDC Thérèse Anatrà-Luchinger posées en décembre dernier, le conseiller communal indépendant – et ancien PDC – a fait son mea culpa. «Selon l’adage, on est

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00