La Liberté

Du miel fribourgeois aux antipodes

Jean-Baptiste et Raphael Knopf. © DR
Jean-Baptiste et Raphael Knopf. © DR
Possédant 9000 ruches, la société fribourgeoise emploie 28 personnes en Nouvelle-Zélande. © DR
Possédant 9000 ruches, la société fribourgeoise emploie 28 personnes en Nouvelle-Zélande. © DR
Possédant 9000 ruches, la société fribourgeoise emploie 28 personnes en Nouvelle-Zélande. © DR
Possédant 9000 ruches, la société fribourgeoise emploie 28 personnes en Nouvelle-Zélande. © DR
05.01.2018

En pleine croissance, une société familiale du cru produit du miel de manuka en Nouvelle-Zélande

François Mauron

Economie »   Cela ressemble un peu à un conte de fées. Ou à une success story à l’américaine, sauf qu’elle se déroule en Nouvelle-Zélande, et que ses protagonistes sont Fribourgeois. Dans ce pays situé aux antipodes de la Suisse, la compagnie Knopfhoney est devenue en quelques années un géant de la production de miel de manuka, une denrée réputée pour ses propriétés médicinales (voir ci-après) qui se vend entre 280 et 320 francs le kilo de par le monde.

Knopfhoney, c’est aussi une histoire familiale, celle de Jean-Baptiste Knopf, 67 ans, et de son fils Raphael Knopf, 38 ans. Le premier a grandi à Fribourg et vit aujourd’hui à Donatyre, dans la Broye vaudoise. Autodidacte, animé par l’esprit d’entreprise, il dirigeait une société d’importation de matériel de

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00