La Liberté

«Echapper à la morosité ambiante»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Ce week-end, les touristes sont venus de toute la Suisse romande et même d’outre-Sarine pour humer le bon air du Moléson et prendre un peu de soleil. Une bonne manière d’oublier un moment les affres du coronavirus. © Lib/Alain Wicht
Ce week-end, les touristes sont venus de toute la Suisse romande et même d’outre-Sarine pour humer le bon air du Moléson et prendre un peu de soleil. Une bonne manière d’oublier un moment les affres du coronavirus. © Lib/Alain Wicht
Ce week-end, les touristes sont venus de toute la Suisse romande et même d’outre-Sarine pour humer le bon air du Moléson et prendre un peu de soleil. Une bonne manière d’oublier un moment les affres du coronavirus. © Lib/Alain Wicht
Ce week-end, les touristes sont venus de toute la Suisse romande et même d’outre-Sarine pour humer le bon air du Moléson et prendre un peu de soleil. Une bonne manière d’oublier un moment les affres du coronavirus. © Lib/Alain Wicht
«Echapper à la morosité ambiante» © Lib/Alain Wicht
«Echapper à la morosité ambiante» © Lib/Alain Wicht
«Echapper à la morosité ambiante» © Lib/Charly Rappo
«Echapper à la morosité ambiante» © Lib/Charly Rappo
Partager cet article sur:
08.11.2020

Comme d’autres destinations de montagne, le Moléson a été pris d’assaut ce week-end. Reportage

Textes François Mauron Photos Alain Wicht

Bulle d’oxygène » Avec la fermeture des centres de loisirs, des musées ou des restaurants, la liste des activités en famille ou entre amis s’est réduite comme peau de chagrin. Heureusement, il reste la montagne. Le généreux soleil qui a baigné les Préalpes fribourgeoises de ses précieux rayons ce week-end a donné des idées à une foule de randonneurs en herbe.

Impossible de s’y tromper en arrivant à Moléson samedi, sur le coup de 13 h. Plaques d’immatriculation fribourgeoises, vaudoises, genevoises, bernoises et même valaisannes: le parking est bondé de véhicules. «Il y a beaucoup de monde. C’est compréhensible. Les gens ont envie de prendre l’air», fait remarquer Jonathan Marcucci, de la Police cantonale fribourgeoise. Cette dernière, en raison de la deuxième vague d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00