La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

En montagne, le défi de la mobilité

Dans les Préalpes, la cohabitation des véhicules privés avec la nature et l’agriculture doit être repensée

Au parking du Haut-du-Mont, il est désormais interdit de se garer sur un des côtés de la route. © Charly Rappo
Au parking du Haut-du-Mont, il est désormais interdit de se garer sur un des côtés de la route. © Charly Rappo

Guillaume Chillier

Publié le 09.08.2019

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Loisirs » Comment concilier la hausse constante de la pratique de la montagne avec le respect de l’environnement, le tout en ménageant l’économie alpestre? La réponse à cette question devient de plus en plus urgente avec comme casse-tête central à résoudre: la mobilité.

En montagne, l’afflux de véhicules est parfois très voire trop important et certains tentent de prendre le taureau par les cornes. C’est le cas du Parc naturel régional (PNR) Gruyère Pays-d’Enhaut qui travaille depuis plusieurs années sur la question. L’objectif: inciter à penser différemment les transports en montagne, problématiques les jours de fortes affluences.

«Là-haut, il y a régulièrement une surcharge de trafic et cela pose des problèmes de sécurité», explique Bruno Clément, ch

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11