La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Epuisement physique, fatigue psychologique, solitude: quand les artistes n'en peuvent plus

Fatigués, des artistes déclarent forfait, bouleversant l’organisation des festivals. Une opportunité pour ceux qui les remplacent au pied levé, mais surtout le signe d’une réalité de travail difficile dans le milieu

Après avoir joué l’été passé devant le public des Francomanias de Bulle, Baron.e s’apprête à conquérir celui du Paléo Festival de Nyon. © Adrien Perritaz
Après avoir joué l’été passé devant le public des Francomanias de Bulle, Baron.e s’apprête à conquérir celui du Paléo Festival de Nyon. © Adrien Perritaz

Camille Besse

Publié le 22.07.2022

Temps de lecture estimé : 17 minutes

Partager cet article sur:

Musique » «C’est une belle surprise et une petite montée de stress. Mais nous sommes super contents de jouer à Paléo», lâche Arnaud Rolle qui forme le duo Baron.e avec Faustine Pochon. Les Fribourgeois se produisent aujourd’hui sur la nouvelle scène «Véga» de la plaine de l’Asse. Ils s’apprêtent à partager le deuxième plus grand plateau du festival nyonnais avec Juliette Armanet et Grand Corps Malade, pour ne citer qu’eux. Une belle opportunité pour le groupe qui a le vent en poupe, mais la situation cache une réalité plus sombre: l’épuisement des artistes qui déclarent forfait.

«Mes amours, j’dois mettre fin à ma tournée. J’suis sévèrement épuisée. Cette tournée n’a pas été de tout repos! Aujourd’hui, c’est ma sant

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11