La Liberté

Eviter une possible double facturation

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La Finma a mené en 2020 des contrôles auprès de certains assureurs couvrant ensemble plus de 50% du volume des primes des assurances d’hospitalisation en division privée et semi-privée. © Alain Wicht-archives
La Finma a mené en 2020 des contrôles auprès de certains assureurs couvrant ensemble plus de 50% du volume des primes des assurances d’hospitalisation en division privée et semi-privée. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
18.05.2021

Deux députés demandent de mieux surveiller les prestations facturées aux assurances complémentaires

Nicolas Maradan

Santé » Un rapport de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, la Finma, fait des remous jusque dans le canton de Fribourg. Dans un communiqué de presse publié fin 2020, l’institution remarquait: «De nombreux contrats entre assureurs-maladie complémentaire et fournisseurs de prestations (médecins et hôpitaux) ne favorisent pas la transparence nécessaire des coûts. Les décomptes de prestations sont souvent, pour cette raison, peu transparents. Cette configuration peut, dans l’ensemble, conduire à de mauvaises incitations et permet d’imputer des coûts excessifs aux assureurs-maladie complémentaire». Ce qui, évidemment, se répercute ensuite sur les assurés.

La Finma mettait notamment le doigt sur des cas de double facturation, à savoir des prestations déjà couvertes par l’assurance obligatoire des soins (AOS) étant à nouveau facturées, du moins en partie, dans le cadre d’une assurance complémentaire. L’autorité de surveillance souligne: «Pour des traitements

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00