La Liberté

Fribug, un retour aux origines réussi

Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
Qu’ils soient routiniers de Fribug comme Jean-Luc Nordmann, Jean-Philippe Decrème et Michel Sapin ou néophytes comme Sandrine Viglino, Mirko Rochat et Joséphine de Weck, les acteurs se sont sublimés. © Lib/Alain Wicht
01.11.2018

Au Mouret, la revue satirique alterne sketches et chansons brocardant la vie politique fribourgeoise.

Photos Alain Wicht Textes François Mauron

Le Mouret » C’était un retour attendu, et le frisson de satisfaction qui a progressivement saisi l’assistance, avant de se métamorphoser en un torrent de rires et d’applaudissements, traduit parfaitement ce sentiment d’impatience. Mercredi soir, les quelque 210 spectateurs qui se sont agglutinés dans la grande salle de la Croix-Blanche, au Mouret, en ont eu pour leur argent – du moins ceux qui avaient payé leur entrée, car, pour cette première représentation, il y avait un certain nombre d’invités. En pays fribourgeois, les frimas initiaux de l’automne coïncident, comme chaque année (ou peu s’en faut) avec la réapparition de Fribug, la revue satirique du cru. Qui, pour ce millésime 2018, a renoué avec la formule préférée du public: une vraie revue alternant les sketches et les séquences musicales. Cela n’ava

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00