La Liberté

Géomètre, ce métier trop méconnu

L’une des six activités 
proposées est de façonner 
un paysage avec du sable. © Vincent Murith
L’une des six activités 
proposées est de façonner 
un paysage avec du sable. © Vincent Murith
25.11.2016

Un laboratoire itinérant présente aux élèves du gymnase broyard des professions liées à la géomatique

Lise-Marie Piller

Payerne » Ah, les joies du bac à sable! Quatre étudiants du Gymnase intercantonal de la Broye (GYB) s’affairent à créer une dune miniature. Armés de pelles, ils luttent contre les grains qui n’arrêtent pas de dégringoler. Leur idée? Reproduire le relief du quartier du Schoenberg à Fribourg.

Les élèves testent l’une des six activités proposées à l’intérieur du laboratoire mobile SwissGeoLab. Ce container ultratechnologique présente les métiers liés à la géomatique (voir ci-après) et se trouve sur le parking du GYB depuis septembre. Visitable par tout un chacun, il a été créé par l’Office fédéral de la topographie (Swisstopo), en collaboration avec diverses hautes écoles suisses. S’il commence sa tournée dans la Broye, il repartira en janvier dans le reste du pays.

Remédier à la pénurie

«Le but est surtout de faire face à la pénurie de géomètres en Suisse, car beaucoup de jeunes ne savent plus que le métier existe. Nous espérons susciter des vocations en présentant la profession de façon ludique. Il s’agit aussi de montrer les possibilités de l’informatique dans la géographie», explique Carmen Vega Orozco, la collaboratrice de Swisstopo qui anime le laboratoire mobile.

La jeune femme accueille ce matin d’automne une classe de dernière année. Dans le container, l’air est surchauffé. Bonnets, écharpes et gants forment un tas abandonné dans un coin par les étudiants de 18 à 21 ans. Comme l’espace est restreint et qu’un bac à sable occupe tout le fond, seuls huit élèves sont là. Les autres viendront par la suite, accompagnés par leur professeur David Bonny.

«Deux classes sont déjà venues, mais celle-ci est la première qui suit l’option géographie», glisse Carmen Vega Orozco, ajoutant que des visites sont prévues pour tous les élèves du GYB jusqu’en janvier.

Quatre étudiants ont choisi l’activité «bac à sable». Ils doivent recréer la ville de Fribourg en relief grâce à du sable: une dune devient ainsi le quartier du Guintzet, un creux la Vieille-Ville. Rien n’est fait au hasard: les élèves se basent sur des courbes de niveau projetées à l’intérieur du bac. Plus elles sont serrées, plus la pente est importante.

«Il s’agit de s’initier aux notions de base de la topographie», dit Carmen Vega Orozco. Et c’est mission réussie, sauf en ce qui concerne la Sarine. Son lit déborde car les étudiants n’ont pas creusé assez profondément. Un constat que l’animatrice vérifie en étendant la main au-dessus du bac. Comme par magie, un halo de lumière bleue représentant le niveau d’eau apparaît sur le sable, avant d’inonder la Basse-Ville miniature.

Caméra de grand-papa

Plus loin, les autres élèves s’essaient à «la caméra de grand-papa». Ici, le but est de replacer des photos d’archives sur des cartes actuelles, dont certaines sont en 3D. Un jeu qui reflète une réalité concrète: «La modélisation est l’une des tâches des géoinformaticiens. Celle-ci leur permet de visualiser des bâtiments en trois dimensions dans le cadre de projets d’aménagement. Ils peuvent aussi calculer la propagation du bruit lors d’études d’impact», explique Carmen Vega Orozco.

De leur côté, les participants voient un autre intérêt: «On peut se rendre compte de l’évolution du paysage. Un lac a carrément disparu à Glaris. Il a dû s’assécher», suppose l’étudiante Olivia Schmidt.

Les «gybnasiens» pensent-ils devenir géomètres plus tard? Silence gêné. Quelques timides «non» fusent. Seul Guenaël Lambelet veut continuer à étudier la géographie mais il se destine à l’enseignement. Quant à la plupart des autres, ils ont déjà fait leur choix de carrière et le SwissGeoLab ne les a pas fait changer d’avis.

Plus d’infos sur www.swissgeolab.ch

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00