La Liberté

Goûts et terroirs, «une philosophie»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Béat Kunz est aujourd’hui à la tête de sa société d’organisation de salons et autres événements. © Alain Wicht
Béat Kunz est aujourd’hui à la tête de sa société d’organisation de salons et autres événements. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
30.10.2019

Le Salon des goûts et terroirs ouvre ses portes. Retour sur sa genèse avec un de ses créateurs

guillaume chillier

Bulle » Béat Kunz n’est pas Bullois d’origine. Ni Fribourgeois. Pourtant, à la fin des années 1990, quand il pose ses valises dans le chef-lieu gruérien pour diriger le tout nouvel Espace Gruyère, il sent qu’il y a un coup à jouer. Alors qu’il est annoncé que le centre mêlera agriculture, foires et expositions, notamment, Béat Kunz voit dans le terroir régional une mine d’or gustative. Le concept du Salon des goûts et terroirs, qui fête sa 20e édition, est tout trouvé.

Béat Kunz ne travaille plus pour Espace Gruyère mais vit toujours à Bulle et pilote son entreprise. Il a accepté de recevoir La Liberté afin de livrer les clés d’un succès jamais démenti.

En 1999, vous identifiez les Goûts et terroirs au Salon de l’agriculture de Paris. Comment justifier la comparaison?

Béat Kunz: Nous étions inspirés par la très importante composante «terroir» du Salon de l’agriculture. Les Français ont toujours été forts dans la commercialisation des pr

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00