La Liberté

Il doit démolir pour des grenouilles

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Rémy Mercier (ici en compagnie de l’ancien syndic de Forel, Raphaël Roulin, à dr.) est tombé des nues en apprenant qu’il devait faire démolir son chalet lacustre des années 1940. © Alain Wicht
Rémy Mercier (ici en compagnie de l’ancien syndic de Forel, Raphaël Roulin, à dr.) est tombé des nues en apprenant qu’il devait faire démolir son chalet lacustre des années 1940. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
28.07.2020

Rémy Mercier est propriétaire d’un terrain et d’un chalet à Forel. L’Etat de Fribourg veut l’exproprier

Patrick Chuard

Grande Cariçaie » «Ce terrain m’appartient, et l’Etat me demande de détruire la maison… On se croirait en Corée du Nord.» Rémy Mercier n’en revient toujours pas. A peine a-t-il hérité d’une parcelle et d’une résidence, après le décès de son père l’an dernier, qu’il doit s’en défaire. Ancienne cabane de pêcheur, la bâtisse se trouve à Forel, en bordure des marais de la Grande Cariçaie, sur la rive sud du lac de Neuchâtel. Pile dans la réserve naturelle où l’Etat veut faire démolir 119 chalets.

Alors que tous les bâtiments voués à la destruction sont situés sur du terrain public, ce n’est pas le cas de celui de Rémy Mercier. Sa parcelle (tout comme une frac

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00