La Liberté

Il est partiellement acquitté d’un viol qu’il conteste

07.11.2019

Justice » Un Afghan de 28 ans a échappé à l’expulsion judiciaire. Sa jeune accusatrice, qui a entre-temps mis fin à ses jours, ne lui aurait pas manifesté assez clairement son refus d’entretenir un rapport sexuel.

Tête basse, voix timide, qui est au juste l’homme d’allure inoffensive qui occupait hier le banc des accusés du Tribunal de la Sarine? Arrivé d’Afghanistan il y a 5 ans, période durant laquelle il a appris le français et s’est intégré professionnellement, est-il un violeur capable d’imposer ses quatre volontés à une jeune fille en souffrance, comme l’a soutenu le Ministère public? Ou est-il au contraire ce jeune homme «attachant, prévenant et attentif à l’autre» décrit par l’une de ses «marraines» fribourgeoises, entendue hier en audience? Confronté à des récits diamétralement opposés concernant la relation sexuelle que le prévenu avait entretenue en février 2018, au parc du Guintzet, avec une jeune femme de 19 ans placée en foyer et rencontrant de graves difficult

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00