La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je l’appelle gentil garçon»

Chancelière d’Etat, Danielle Gagnaux-Morel est propriétaire de trois chevaux dont Nabucco

Nabucco est l’échappatoire de Danielle Gagnaux-Morel. © Janosh Ourtilane
Nabucco est l’échappatoire de Danielle Gagnaux-Morel. © Janosh Ourtilane

Magalie Goumaz

Publié le 19.07.2021

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Les peoples et leurs animaux » Cet été, La Liberté va à la rencontre de personnalités fribourgeoises qui nous parlent de leurs amis les bêtes.

A Fribourg, Danielle Gagnaux-Morel est la gardienne du temple. La chancelière d’Etat est celle qui fait en sorte que le gouvernement cantonal fonctionne. Mais arrive un moment où elle prend le large et met sa fonction de côté. Direction les Ecuries du Châtaignier, à Corserey, où elle rejoint son cheval Nabucco, un demi-sang suisse âgé de 16 ans. «Je dis souvent que c’est mon antidépresseur. Lorsque j’arrive au manège, je commence par le brosser et le seller. Progressivement, je me conditionne et lorsque je monte, je ne pense plus à autre chose. A mon retour du manège, je me sens toujours mieux. L’équitation n’est peut-être pas un sport intense si on

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11