La Liberté

L’anorexie, ce «cancer de l’âme»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Sabrina Missègue regarde vers l’avant et souhaite désormais «se réaliser par l’écriture». © Alain Wicht
Sabrina Missègue regarde vers l’avant et souhaite désormais «se réaliser par l’écriture». © Alain Wicht
Partager cet article sur:
21.10.2020

La Fribourgeoise Sabrina Missègue publie un livre-témoignage sur son combat de 20 ans contre la maladie

Nicole Rüttimann

Littérature » Elle tient à peine en place, évoquant ses multiples projets avec un entrain bouillonnant. L’un en particulier, source de cet élan retrouvé: «Il y avait près de 150 personnes au vernissage du livre à Fribourg fin septembre. C’est fou!» lâche Sabrina Missègue, ses grands yeux bleus animés d’un bonheur incrédule. Car il n’y a pas si longtemps encore, tout son corps, mais aussi son esprit et sa joie de vivre étaient absorbés dans une lutte contre elle. Cette «sœur jumelle» qui d’alliée est devenue ennemie: l’anorexie. Une maladie contre laquelle la Fribourgeoise se bat depuis 20 ans et qui l’a menée aux portes de la mort, elle pesait alors 25 kg. Aujourd’hui elle a pu faire de son parcours une force en publiant Le goût de vivre. L’anorexie n’est pas un combat sans faim.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00