La Liberté

L’apnée comme outil de bien-être

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A 19 ans, il part aux Etats-Unis, où il exerce le métier de musicien. A la fin des années 1980, il se tourne vers les sports nature. Pionnier du saut à l’élastique puis guide de montagne dans l’Himalaya, il se consacre ensuite à la plongée avec bouteille et en apnée ainsi qu’à la photographie sous-marine. En 2014, il crée une école de plongée et d’apnée au Scuba-Shop à Villeneuve. © Charly Rappo
A 19 ans, il part aux Etats-Unis, où il exerce le métier de musicien. A la fin des années 1980, il se tourne vers les sports nature. Pionnier du saut à l’élastique puis guide de montagne dans l’Himalaya, il se consacre ensuite à la plongée avec bouteille et en apnée ainsi qu’à la photographie sous-marine. En 2014, il crée une école de plongée et d’apnée au Scuba-Shop à Villeneuve. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
20.09.2020

Toujours plus populaire, la plongée en apnée pourra se pratiquer à la piscine d’Epicentre, à Romont

Maud Tornare

Plongée » On se souvient tous du Grand Bleu, le film de Luc Besson qui met en scène deux apnéistes accros aux records et flirtant avec la mort dans les profondeurs sous-marines. Considérée à tort comme un sport extrême réservé à une élite d’allumés, la plongée en apnée est en réalité une discipline ouverte à tous et de plus en plus populaire. «Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas besoin d’avoir des compétences physiques ou mentales particulières pour pratiquer l’apnée», explique Phil Simha.

Moniteur de plongée sous-marine, apnéiste instructeur, photographe sous-marin et auteur d’ouvrages sur la plongée libre, le Vaudois de 55 ans gère depuis 2014 une école de plongée et d’apnée à Villeneuve

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00