La Liberté

L’assassin du Castel pourra continuer sa thérapie

12.07.2019

Justice » L’homme qui avait massacré son épouse en 2010 à l’impasse du Castel, à Fribourg, a gagné le droit d’être soigné durant cinq années supplémentaires derrière les barreaux.

Condamné à la prison à vie pour avoir tué sa femme dans des conditions abominables en 2010, un Tunisien de 52 ans continuera de bénéficier de soins psychiatriques en prison. Ainsi en a décidé le président du Tribunal de la Sarine.

Après cinq ans de thérapie derrière les barreaux, les progrès réalisés par l’assassin sont loin d’être fulgurants, a constaté la semaine dernière le président Benoît Chassot, qui l’avait condamné en 2014 à la peine maximale pour l’un des crimes les plus atroces de l’histoire judiciaire fribourgeoise (La Liberté du 4 juillet).

Neuf ans après avoir défiguré, lardé de coups de couteau et égorgé sa femme, dont il n’acceptait pas les velléités d’indépendance, cet ancien comptable de l’ambassade de Tunisie se mure toujours dans le déni, refusant de se confronter à l

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00