La Liberté

L’évêque annonce un régime de méfiance

Mgr Charles Morerod a répondu hier à Lausanne aux questions d’un groupe de soutien aux personnes abusées. © Corinne Aeberhard-archives
Mgr Charles Morerod a répondu hier à Lausanne aux questions d’un groupe de soutien aux personnes abusées. © Corinne Aeberhard-archives
Partager cet article sur:
13.02.2020

L’enquête visant le curé de la cathédrale force l’Eglise à changer de politique

Patrick Chuard

Abus sexuels » Charles Morerod, sous le feu des critiques depuis plusieurs jours, affirme vouloir changer de politique. L’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, visiblement affecté par les événements récents, l’a expliqué hier soir à Lausanne. Il répondait aux questions des membres du groupe SAPEC (Soutien aux personnes abusées dans une relation d’autorité religieuse). En matière de gestion du diocèse, «nous devons passer d’un présupposé de confiance à un présupposé de méfiance. Ou en tout cas de prudence systématique», a-t-il expliqué.

L’affaire Paul Frochaux (La Liberté du 6 février) montre que la confiance ne peut plus aller de soi. Le curé de la cathédrale de Fribourg, toujours présumé innocent, est visé par la plainte de harcèlement sexuel d’un confrère et a été suspendu de son ministère à la suite d’un abus sexuel présumé commis sur un jeune de 17 ans en 1998. Charles Morerod, qui connaît ce prêtre depuis 1981, n’a-t-il pas remarqué «sa tendance notoire à vouloir être

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00