La Liberté

L’homme à la double casquette

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«La charge de travail nécessite des ressources en personnel, et le politique en est conscient», affirme Serge Rossier. © Charly Rappo
«La charge de travail nécessite des ressources en personnel, et le politique en est conscient», affirme Serge Rossier. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
25.11.2021

L’historien Serge Rossier dirige depuis le 1er août le Musée gruérien et le Service bullois de la culture

Charles Grandjean

Interview » Voilà quelque cent jours que l’historien Serge Rossier a succédé à Isabelle Raboud-Schüle à la tête du Musée gruérien. Jusqu’ici enseignant d’histoire et de français au Collège du Sud, le Gruérien de 56 ans a également endossé, le 1er août, la fonction de chef du nouveau Service de la culture de la ville de Bulle. Rencontre.

Comment jonglez-vous entre les casquettes de directeur de musée et de chef de service?

Serge Rossier: En étant multifonctions. Cette solution est transitoire. La charge de travail nécessite des ressources en personnel, et le politique en est conscient. Le rapport Sutermeister (publié par la commune en 2018, ndlr) mettait en évidence que Bulle allait connaître une période de rattrapage au niveau culturel, en ressources en personnel. C

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00