La Liberté

L’inexorable érosion de la maison PDC

L’inexorable érosion de la maison PDC © Keystone
L’inexorable érosion de la maison PDC © Keystone
12.11.2019

Les démocrates-chrétiens ont perdu leur siège au Conseil des Etats. La conséquence d’un lent déclin

Nicolas Maradan

Politique » Un nouveau bastion démocrate-chrétien est tombé. Dimanche, le «grand vieux parti» a perdu le siège qu’il occupait depuis plus de 160 ans au Conseil des Etats. «Symboliquement, c’est fort. Surtout en comparaison avec le Valais, où le PDC est parvenu récemment à sauver ses deux sièges à la Chambre haute. Mais Fribourg a toujours connu une évolution plus rapide, même s’il y a beaucoup de parallèles dans la culture politique de ces deux cantons», remarque l’historien Francis Python, professeur émérite de l’Université de Fribourg.

D’autres dates marquent le lent déclin du PDC fribourgeois. En 1966, les conservateurs perdent leur majorité absolue au Grand Conseil. Puis, en 1981, le parti renonce à la majorité absolue qu’il d&ea

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00